Portrait d’Edward Steichen

Otto Wegener (1849 -1924)

Vers 1906

Tirage pigmentaire (gomme bichromatée)

Ph.18300

Le photographe américain Edward Steichen (1879-1973) n’a que 21 ans lorsqu’il vient pour la première fois à Paris en 1900. L’année suivante, il rencontre Rodin qui l’accepte pendant près d’un an dans son atelier. Il y photographie les sculptures et exécute plusieurs portraits du maître. Au-delà de la collaboration artistique, les deux hommes nouent une amitié sincère.

 

Grâce à la qualité de son travail et sa ténacité, Steichen parvient à faire exposer à Paris ses peintures et photographies, notamment à la Maison des artistes. Il aurait aussi présenté ses travaux dans les vitrines d’un important studio photographique, fréquenté par la bonne société artistique et intellectuelle de la Capitale à la Belle Epoque : celui d’Otto Wegener, mieux connu sous le nom d’Otto.

 

Dans sa correspondance, Steichen évoque sa collaboration avec Otto. Il explique que ce dernier le rémunère pour l’aider à se perfectionner deux jours par semaine dans les procédés pigmentaires, notamment la gomme bichromatée. Cette technique, appréciée des photographes du mouvement pictorialiste alors en vogue, semble être privilégiée par Otto dans sa production personnelle poursuivie en parallèle de son activité commerciale.

 

Le présent portrait apparaît comme un souvenir de leur collaboration. Il date probablement du deuxième séjour parisien de Steichen, celui durant lequel il réalise la célèbre série de photographies nocturnes du Balzac de Rodin (1908). Le portrait de Steichen par Otto Wegener peut être mis en relation avec le portrait d’Otto par Steichen conservé au Metropolitan Museum of Art de New York (n° inv. 49.55.231).

< Retour à la collection