L'Enfer selon Rodin

Du 18 octobre 2016 au 22 janvier 2017

L’exposition L’Enfer selon Rodin invite le public à revivre la création d’une icône de l’art : La Porte de l’Enfer. Plus de 170 œuvres – dont 60 dessins rarement présentés au public et de nombreuses sculptures restaurées pour l’exposition – plongeront les visiteurs dans l’histoire fascinante de ce chef-d’œuvre dont l’influence fut considérable dans l’évolution de la sculpture et des arts. Avec cette porte mystérieuse et imposante qui ne s’ouvre pas, Rodin offre une vision spectaculaire des Enfers, pleine de fièvre et de tourments.

Exposition La Porte de l'Enfer

 

Exposition La Porte de l'Enfer

Le Baiser, Le Penseur, Ugolin et ses enfants 

Exposition La Porte de l'Enfer

Plus de 60 dessins sont présentés 

Exposition La Porte de l'Enfer

Bas-reliefs. À droite, Je suis Belle 

Exposition La Porte de l'Enfer

Femme accroupie, Cariatide à la Pierre, Andromède 

Exposition La Porte de l'Enfer

 

Exposition La Porte de l'Enfer

L'Homme au serpent, Je suis Belle, Femme accroupie, L'Homme qui tombe grand modèle 

Explorez une œuvre monumentale

Nouveau ! Véritable prolongement de la visite, l’outil en ligne d’exploration de La Porte de l’Enfer permet de découvrir plus de 50 figures expliquées, du Penseur à Ugolin. De personnage en personnage, chaque histoire lève le voile sur les mystères de La Porte. Les grands thèmes de La Porte comme « désespoir et  lamentation », « séduction et provocation » ou encore « enlacement »  sont  accompagnés de nombreuses ressources. La loupe vous fera découvrir tous les détails de cette œuvre monumentale.
> enfer.musee-rodin.fr

Du plâtre au bronze

À Paris, trois versions différentes de La Porte de l'Enfer sont présentées au public.
La première, en plâtre et visible au musée Rodin de Meudon, date de 1900. Rodin l'avait présentée au pavillon de l'Alma lors de l'Exposition Universelle dans une version décomplétée de ses figures saillantes.
La deuxième Porte de l'Enfer, également en plâtre et visible au musée d'Orsay, date de 1917, l'année de la mort de Rodin. Elle avait été remontée intégralement d'après des photographies et des moulages anciens.
La troisième version, réalisée en bronze à partir du plâtre de La Porte de 1917 est présentée dans le jardin de sculptures du musée Rodin de Paris. La fonte date de 1928.

Commissariat

François Blanchetière, conservateur du patrimoine au musée Rodin