L’Hôpital d’Enfants Margency, établissement de la Croix-Rouge française, le musée Rodin et l’artiste Caroline Desnoëttes s’associent dans le cadre du programme régional « Culture à l’hôpital » soutenu par la drac et l’ars.


Depuis plus de 20 ans, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de la Culture conduisent une politique commune d’accès à la culture pour tous les publics en milieu hospitalier. C’est dans ce cadre et celui de l’année du centenaire de  la disparition de Rodin que le projet Rodin va à l’hôpital a vu le jour. Le musée Rodin et l’Hôpital d’Enfants Margency établissement de la Croix-Rouge française s’associent pour proposer un programme de découverte de l’œuvre de Rodin combiné à des  ateliers de pratique artistique qui feront l’objet d’une exposition éphémère des œuvres  des enfants au musée Rodin le 30 octobre 2017 et à l’hôpital en novembre et décembre.

Un projet dédié aux enfants hospitalisés

Ce projet s’adresse aux enfants de 5 à 17 ans hospitalisés pour des pathologies lourdes dans les services d’oncohématologie et de pédiatrie spécialisée ainsi qu’à leurs parents et au personnel de l’hôpital. Mis en œuvre depuis le mois d’avril, il se déroule sur les temps de vacances scolaires, en ateliers collectifs, au chevet des enfants ainsi que sur les deux sites du musée Rodin, un temps loin de la maladie où plaisir et créativité se conjuguent pour apporter une respiration aux malades.

La rencontre avec l’œuvre de Rodin : une histoire de corps

L’œuvre de Rodin tourne principalement autour de l’ exploration du corps – corps en mouvement mais aussi corps brisés, fragmentés. Ce corps parfois malmené trouve un écho particulier auprès des enfants hospitalisés. L’équipe du musée Rodin éveille leur regard au cours d’un parcours adapté dans les collections du musée tout en expliquant le processus de création de l’artiste. Les visites menées dans une démarche de médiation inventive et participative sollicitent tous les sens et offrent de vrais moments de plaisir loin de la maladie. Ces visites sont organisées au musée Rodin de Paris et de Meudon sur les temps de fermeture au public afin d’accueillir dans les meilleures conditions les enfants dont la pathologie les empêchent de se rendre dans des lieux publics.

Le musée prête également des reproductions en résine des sculptures comme Le Penseur ou Le Baiser afin que des œuvres emblématiques de l’artiste, véritables icônes de la sculpture, participent à l’éveil culturel des enfants et particulièrement à ceux qui n’ont pas pu sortir de l’hôpital.

Rodin va à l'hôpital

 

Rodin va à l'hôpital

 

Rodin va à l'hôpital

 

Rodin va à l'hôpital

 

Des ateliers artistiques organisés à l’hôpital sous la conduite de l’artiste plasticienne Caroline Desnoëttes

Au cours des ateliers organisés à l’hôpital, les enfants, accompagnés par la plasticienne Caroline Desnoëttes, appréhendent l’œuvre de Rodin – le corps en mouvement, fragmenté ou assemblé et s’en inspirent. La perception de ces œuvres vient en écho avec les pathologies des jeunes patients. Les ateliers Rodin & Moi permettent d’aborder le dessin, l’encre, la photo, le modelage et l’assemblage avec des objets constitutifs de leurs soins. La manipulation de ces objets de leur quotidien entre dans le processus de création et offre aux enfants un nouveau regard sur leur propre expérience corporelle. À l’issue des ateliers, ou culture et santé s’entremêlent, les œuvres seront photographiées au musée Rodin en regard des œuvres de Rodin puis exposées à la Galerie des enfants de l’hôpital.

« Depuis quelques années, l’art a fait son entrée à l’hôpital pour l’humaniser et le rendre plus agréable à vivre. Il participe à la qualité de l’accueil et de la prise en charge tout en permettant aux jeunes patients un accès à la culture. La pratique artistique suscite chez l’enfant une ouverture sur l’extérieur, sur un ‹ ailleurs › qui éveille sa sensibilité, ses émotions et son altérité. Ce type de projet très fédérateur dans le contexte hospitalier assure aux enfants malades des pauses bénéfiques entre les temps de soins et permet de les maintenir dans la réalité du monde extérieur » déclare Brigitte Dessutter, Directrice des services socio-éducatifs de l’Hôpital d’Enfants Margency.


Présentation des travaux des enfants

Lundi 30 octobre 2017 : exposition éphémère des travaux des enfants au musée Rodin, et du 15 novembre à fin décembre à la Galerie des enfants de l’HEM. Exposition uniquement sur invitation.

Partenaires

Le projet Rodin va à l’hôpital porté par l’Hôpital d’Enfants Margency (HEM) en partenariat avec le musée Rodin et l’artiste Caroline Desnoëttes s’inscrit dans le programme régional « Culture à l’hôpital 2017 » au sein du dispositif « Culture et Santé ».

— Il bénéficie du soutien financier de la drac et de l’ars Île-de-France.
— L’atelier de moulage de la rmn a prêté pour 3 mois à l’HEM,
les moulages de la galerie tactile de l’exposition Rodin du Grand palais.
— L’association « Sur un Lit de Couleurs » a financé les ateliers
complémentaires qu’a nécessités le projet Rodin va à l’hôpital.

Le musée Rodin

Le musée Rodin, engagé dans la mission ministérielle de la « Réunion des établissements culturels pour l’accessibilité » (RECA), développe depuis plusieurs années une politique d’accessibilité active. L’offre culturelle dédiée, la gratuité des activités et la mise en conformité des espaces de visite sont autant d’améliorations apportées aux visiteurs en situation de handicap.

Le projet Rodin va à l’hôpital s’inscrit au cœur de ce dispositif d’ouverture des collections du musée aux publics les plus fragiles. Il vient enrichir les partenariats existants (hôpital Sainte-Marie Paris de l’ussif, Institution Nationale des Invalides) et compléter les actions menées au quotidien avec les associations, les établissements hospitaliers, l’éducation nationale et les structures médico-sociales.

L’Hôpital d’Enfants Margency (HEM)

L’Hôpital d’Enfants Margency (HEM) est un établissement pédiatrique de soins de suite et de réadaptation de la Croix-Rouge française, certifié par la Haute Autorité de Santé pour la qualité et la technicité des soins qui y sont dispensés. Il accueille chaque année environ 220 enfants de quelques mois à 17 ans (dont un tiers originaire des dom-tom), répartis en deux grandes unités fonctionnelles : l’oncohématologie et la pédiatrie spécialisée.

L’établissement conjugue pour chaque enfant, un projet médical spécifique, des soins de haute technicité, une scolarité adaptée, un projet éducatif attentif aux besoins des enfants tous en portant une attention toute particulière aux parents.

Ce sont les échanges nourris entre l’équipe socio-éducative de l’hôpital, le musée Rodin et l’artiste qui ont fait naître ce projet.

La Croix-Rouge française : un savoir-faire couvrant l’ensemble de l’offre sanitaire et médico-sociale

Réalité parfois méconnue, la Croix-Rouge française est le premier opérateur associatif dans le champ sanitaire, social et médico-social.

Fondée pour soigner, porteuse d’un emblème symbolisant la santé, elle se positionne à l’articulation du sanitaire et du social et s’intègre dans le système de santé français en choisissant des missions pour lesquelles les besoins sont les moins couverts. Pour elle, l’engagement sanitaire est également social.

Elle est présente à la fois dans l’offre hospitalière, la médecine sociale de proximité, l’accompagnement des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, la protection de l’enfance et la petite enfance, l’exclusion, tant en établissement qu’à domicile.

Culture et Santé

Déployé en Île-de-France depuis 2004 par la Direction Régionale des Affaires Culturelles et l’Agence Régionale de Santé, le programme Culture & Santé conjugue démocratisation culturelle et promotion des droits des personnes malades ou handicapées, encourage et aide le développement d’une politique culturelle au sein des structures de santé. Depuis son origine, il a permis d’accompagner et financer plus de 350 actions artistiques au bénéfice des personnes accueillies dans les structures de santé, de leurs proches et de l’ensemble des personnels.

L’artiste Caroline Desnoëttes

Diplômée de l’ensba de Paris, l’artiste travaille sur l’hybridation, les espèces et espaces menacés. Elle inscrit sa démarche au sein d’une pensée écologique. Son travail a été exposé dans divers musées (Angoulême, Champlitte, Paris : musée de la Chasse et de la Nature, Muséum d’Histoire Naturelle).

L’artiste a créé la première série au monde de dessins animés réalisée par les enfants hospitalisés (natureanimée.fr) et a ouvert un atelier de pratique artistique avec l’association « Sur Un Lit de Couleurs ». Elle est aussi l’auteur de 37 livres d’art pour la jeunesse (RMN, Albin Michel, mba de Houston) traduits en dix langues.